comment frapper fort boxe

Comment frapper plus fort en boxe ? (Nos 11 Trucs & Astuces)

Avez-vous déjà souhaité frapper aussi fort que Mike Tyson et vous déplacer aussi rapidement que Manny Pacquiao ? Ce guide vous montrera comment frapper plus fort et assommer vos adversaires tout en conservant une vitesse maximale pendant un combat.

Quel que soit le nombre de kilogrammes que vous pesez, vous pouvez apprendre à frapper plus fort et plus vite.

Avez-vous déjà tenté de porter un coup pour mettre knock-out votre adversaire, qui a été évité ? Ce tutoriel va vous apprendre à donner un puissant coup-de-poing quelle que soit la situation !

1. COMMENT FRAPPER PLUS FORT ET PLUS VITE – MAÎTRISER LA TECHNIQUE

Si votre technique est mauvaise, vous avez peu de chances de frapper fort. Prenez l’exemple d’un bodybuilder qui vous défie dans un combat de rue et qui met cinq secondes pour que sa frappe atteigne votre visage.

Pourquoi voudriez-vous ressembler à quelqu’un qui est musclé mais lent alors que vous pouvez être les deux ?

Avez-vous déjà vu Mike Tyson contre Clifford Etienne dans un combat ? C’est un exemple de la façon dont une technique peut mener à la perfection : Etienne a été mis KO au premier round après que Tyson ait démontré une technique de classe mondiale.

Lorsque vous frappez, utilisez tout votre corps, pas seulement vos épaules et vos bras. Cela vous aidera à frapper, non seulement, plus fort, mais aussi, plus vite.

Gardez le menton baissé tout en faisant pivoter vos hanches, vos orteils, et vos épaules, pour délivrer un coup puissant.

La technique est un aspect que vous devez améliorer chaque jour. Lorsque vous rentrez chez vous après votre séance d’entraînement, pensez-y, concentrez-vous davantage sur votre entraînement mental et imaginez le modèle de frappe.

2. L’EXTENSION EXCESSIVE DES BRAS –  UNE ERREUR SI VOUS VOULEZ FRAPPER PLUS FORT ET PLUS VITE.

Si vous étendez trop votre coup de poing, il ne fera pas beaucoup de dégâts. Pourquoi cela se produit-il alors qu’une attaque à longue portée est plus facile à lancer ?

Il est difficile d’évaluer la distance, surtout lorsque l’on débute dans la boxe. Chaque coup de poing nécessite une distance précise, et il est important de pratiquer cet aspect du combat pour être efficace lors des frappes.

Dans 99 % des cas, lorsque vos bras s’étendent trop, vos orteils se soulèvent et vous perdez l’équilibre. Cela vous rend vulnérable aux contre-attaques tout en réduisant la force de votre coup de poing.

L’hyper-extension est néfaste pour votre coude, car elle peut causer des dommages importants.

Si vous étendez complètement votre bras, vous ne pourrez pas contracter les muscles de votre avant-bras dans la phase finale du mouvement avant l’impact, ce qui réduit votre puissance.

Si vous voulez frapper plus fort et plus vite, ne poussez pas votre cible ; frappez-la !

Entraînez votre distance – si vous êtes un débutant, efforcez-vous de déterminer la distance idéale pour chaque coup. L’adage « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » s’applique certainement ici.

3. LE CENTRE DE GRAVITÉ – LE GRAND SECRET DES BOXEURS PROFESSIONNELS

Quel effet le centre de gravité a-t-il sur la force de votre coup de poing ? Ce n’est pas un mythe ; cela permet vraiment de délivrer une puissance de classe mondiale à chaque coup !

La seule chose que vous devez faire est d’abaisser votre centre de gravité en pliant les genoux. Cela vous semble difficile ?

Non seulement vous risquez de vous blesser si vos genoux sont complètement tendus, mais vous ne pourrez pas non plus maximiser la force de l’impact ni y mettre tout votre corps.

Si vous abaissez votre centre de gravité de seulement 10 centimètres, vous serez capable de frapper trois fois plus fort ! En effet, vos articulations resteront plus proches les unes des autres, ce qui vous permettra de vous élancer plus rapidement.

4. DÉTENDRE SON BRAS ET SE CONTRACTER AVANT L’IMPACT – LA DIFFÉRENCE ENTRE UN COMBATTANT MOYEN ET UN COMBATTANT DE CLASSE MONDIALE

Avez-vous déjà été si excité que vous avez contracté tous vos muscles et essayé de frapper une cible aussi fort que vous le pouviez lorsque vous étiez plus jeune ? Il est maintenant temps d’oublier cela et de profiter de coups de poing plus durs et plus rapides sans provoquer de constriction excessive.

Si vous voulez augmenter la force de vos coups, la meilleure chose à faire est de vous détendre.

N’oubliez pas de garder votre esprit sur l’adversaire tout en détendant vos épaules et vos bras ; le seul moment où vous devez vous contracter est pour bloquer une frappe de l’adversaire.

Regardez le combat de Joe Calzaghe contre Roy Jones Jr ; il a gagné parce qu’il est resté concentré et détendu pendant tout le combat.

Lorsque vous effectuez une frappe, votre bras doit rester détendu jusqu’à ce que votre coup soit à quelques centimètres de la cible. Contractez vos abdominaux, vos épaules, vos avants-bras et votre coup de poing dans la dernière partie du mouvement pour envoyer votre adversaire au sol !

Vous croyez que c’est impossible ? Vous remarquerez une différence si vous frappez en contractant tout votre corps vers la fin de l’exercice !

5. OBSERVEZ VOTRE POSITION PENDANT CHAQUE SECONDE DU COMBAT

Une bonne position de boxe est essentielle pour une frappe puissante. Si vous n’avez pas une posture solide, vous ne serez pas en mesure de transférer complètement l’énergie du coup, et vos coups-de-poing seront plus faibles, quelle que soit votre force.

Il existe de nombreuses positions de combat différentes, mais il est essentiel de suivre certaines directives communes.

Êtes-vous un gaucher ou droitier ? Si vous êtes dans une position orthodoxe (droitier), votre jambe d’attaque est à gauche ; sinon, elle est à droite.

Gardez les jambes écartées de la largeur des épaules, les pieds parallèles, le talon arrière décollé du sol, le bras arrière sur le menton et le coude arrière sur les côtes, le poing principal devant le visage, la tête rentrée dans la poitrine et les poignets légèrement pliés. 

Une position correcte vous protégera des attaques de votre adversaire tout en vous permettant d’améliorer votre jeu de jambes, vos contre-attaques et vos mouvements corporels.

Jetez un coup d’œil à Wayne McCullough, qui utilise une position de base et qui frappe à la vitesse de l’éclair.

6. FRAPPEZ “À TRAVERS” VOTRE ADVERSAIRE 

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi votre coup de poing manque de force alors que vous avez tout fait correctement ? L’astuce est que vous devez chercher à “traverser” votre adversaire pour atteindre une cible fictive qui se trouve derrière lui.

En effet, pour améliorer considérablement votre puissance, il y a une astuce très simple qui vous permettra de faire beaucoup plus de dégâts, sans pour autant modifier un élément de votre technique. Imaginez que vous devez traverser la cible lorsque vous frappez ! Votre but ne doit pas être d’atteindre le visage ou le corps de votre opposant, mais de passer à travers. Vous verrez que cela fait une différence considérable. Il suffit de faire le test sur une machine de boxe pour s’en rendre compte.

Après seulement quelques séances d’entraînement, vous remarquerez une augmentation de votre capacité à frapper plus fort et plus vite !

7. LE MOUVEMENT AMÉLIORE LA PUISSANCE DE LA FRAPPE 

Tout combattant doit être capable de bien se déplacer. Avec un meilleur mouvement, vous avez de meilleures chances de vous échapper.

Voici un exemple simple : pendant une tempête, qu’arrive-t-il à un saule et à un chêne ? Le saule est très flexible ; il peut se balancer vers le sol et de l’autre côté, alors que le chêne ne le peut pas ; par conséquent, la tempête ne peut pas forcer le saule à sortir du sol dans la plupart des cas.

Comme pour un boxeur, si votre mouvement est bon, vous serez une cible plus difficile à atteindre, et vous serez capable de porter des coups de n’importe quel angle.

Parce que lorsqu’un adversaire rate son coup, il ouvre sa garde et par conséquent, vous laisse une fenêtre parfaite pour porter un puissant coup-de-poing si vous vous déplacez assez rapidement.

8. UTILISER LES CONTRE-ATTAQUES ET ÊTRE PATIENT

Lorsqu’il s’agit de boxeurs défensifs aux nerfs d’acier, le contre-punch est crucial. Vous devrez faire preuve de beaucoup d’expérience, de mouvement, d’habileté et de rapidité pour être en mesure de réagir rapidement à une attaque.

N’oubliez pas que lorsqu’un adversaire rate son coup, votre coup-de-poing devient plus fort, conformément à la troisième loi de Newton, qui stipule qu’il y a toujours une réaction égale et opposée à toute action.

La formule suivante peut être utilisée pour déterminer la force de votre coup :

Force (puissance du coup de poing) = masse x accélération

Savez-vous que votre contre-poing peut être deux, voire trois fois plus fort si vous y ajoutez la puissance de votre adversaire qui se déplace vers vous après avoir raté son coup ?

Il ne vous reste plus qu’à vous détendre, à être patient et à attendre votre chance. Glissez et contre-attaquez quand vous voyez une ouverture !

9. L’ENDURANCE EST LA CLÉ

Dans beaucoup de combats, votre endurance déterminera si vous gagnerez ou perdrez la bataille.

Si votre réservoir d’essence est vide, vous pouvez avoir tout le cœur du monde. Un adversaire se déplacera plus rapidement et donnera des coups-de-poing plus puissants que vous.

Si votre endurance est faible, vous avez moins de chances de gagner la partie. Si vous n’avez plus d’énergie, comment pouvez-vous frapper quelqu’un plus fort ?

Faites des exercices explosifs, sautez à la corde, courez par intervalles, faites des sprints… Simulez des situations réelles, comme vous entraîner avec des rounds de 3 minutes et des enchaînements précis pour améliorer votre endurance.

Voici des exemples que vous pouvez adapter à votre niveau : 

Burpees pendant 10 secondes, shadow boxing pendant 10 secondes, coups puissants sur le sac de frappe pendant 10 secondes, répétez six fois sans vous arrêter. Entre les séries, faites une pause d’une minute.

Effectuez dix rounds, en changeant les exigences à chaque fois, par exemple 10 secondes de frappes puissantes sur le sac de frappe, 10 secondes de pompes et 10 secondes d’uppercuts.

Si cela vous semble difficile, c’est que vous êtes sur la bonne voie ! Si vous voulez frapper plus fort et plus vite, il faudra se faire violence dans les entraînements. Si vous voulez vous entraîner depuis chez vous, vous pouvez retrouver les meilleurs entraînements à faire avec un sac de frappe en cliquant ici.

10. POURQUOI EST-IL SI IMPORTANT DE RENFORCER LE HAUT DU CORPS, LES JAMBES ET LES ABDOMINAUX ?

Chaque boxeur a besoin de muscles puissants. Vous pouvez avoir une excellente technique, mais si votre corps est faible, vous ne serez pas en mesure de mettre KO votre adversaire.

Il faut savoir que les muscles, et notamment les abdominaux, travaillent tout au long du combat, à chaque coup-de-poing donné ou encaissé. 

C’est la même chose pour vos jambes qui vous servent à la fois, à maintenir votre équilibre, et également à exploser lors de vos attaques pour renforcer vos coups. Il est donc important de renforcer ces parties du corps. L’idéal est d’aller à la salle de sport, car on y trouve tout le matériel nécessaire au renforcement musculaire.

Voici quelques exemples simples d’exercices que vous pouvez faire en salle pour renforcer votre corps :

  • Lundi – soulevé de terre, développé couché, croisé de câbles, tirage de lattes en prise large ;
  • Mercredi – sumo squat, air squat, flexions de jambes couchées, fentes ;
  • Vendredi – push press, levées d’haltères arrière, chin-ups, coups de poing (effectuez ces exercices 30 fois pour les deux mains, 5 séries).

11. RENFORCEZ VOS POINGS ET VOS AVANT-BRAS

Prenez une haltère dans votre main, et faites la tourner de manière circulaire.

Effectuez autant de mouvements d’extension ou de flexion des mains que vous le pouvez à la salle de sport. Gardez à l’esprit que la puissance de l’impact est transféré à vos avants-bras.

Utilisez un sac de frappe et portez lui des coups puissant encore et encore pour habituer vos mains et vos avants-bras à absorber les chocs.

Ne frappez jamais un sac de frappe à mains nues, sans protection, car cela peut être dangereux. Portez toujours, à minima, des bandes de boxe bien serrées, pour travailler en sécurité et éviter les entorses.

CONCLUSION

Qu’est-ce que ça fait de frapper son adversaire plus fort que n’importe qui d’autre et de l’assommer ? Une victoire par KO est le meilleur moyen de gagner la compétition.

Ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas naturellement puissant ; allez à la salle de sport, entraînez-vous, soyez persévérant et n’abandonnez jamais.

Alors, qu’attendez-vous exactement ? Maintenant que vous savez comment frapper plus fort et plus vite, mettez-le à profit sur le ring !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page