different type boxe

Les 5 différents types de boxe – Guide complet (Règles 2021 )

Comment choisir son type de boxe ? 

La boxe est un sport qui se décline dans beaucoup de variations. Certaines très répandues et connues de tous comme la boxe anglaise, et d’autres beaucoup moins populaires et pratiquées uniquement dans certaines régions du monde. 

Pour choisir le type de boxe qui vous conviendra le plus, il est important d’essayer ! N’hésitez pas à pousser la porte d’une salle et faire une séance d’essai pour vous faire une idée. 

Mais pour vous aider à faire votre choix, nous avons quelques conseils. Tout d’abord, demandez-vous si vous souhaitez combattre uniquement avec les poings, auquel cas la boxe anglaise sera le meilleur choix. Si vous voulez également apprendre à combattre avec les jambes, le muay thaï sera une bonne option. Et si vous voulez mélanger un maximum de type de combat, le MMA sera le meilleur sport de combat pour vous ! 

Quels équipements sont nécessaires pour pratiquer la boxe ?

Les équipements de protection ne sont pas les mêmes pour pratiquer tous les types de boxe lorsqu’il s’agit de compétitions. En revanche, dans le cadre d’entraînements, on retrouve généralement les mêmes accessoires :

Les gants : Impératif pour ne pas blesser votre adversaire, ou vous blesser au niveau des poings ou du poignet ! Quelle que soit la variante de boxe que vous pratiquez, vous aurez besoin de cet équipement.

Le protège-dents : Très important pour conserver une bonne dentition après plusieurs années de sparring. Il est rarement obligatoire, mais plus que conseillé !

Le protège-tibia : C’est également un accessoire qui sera très utile pour limiter les risques de blessures lors de sparring, et également se préserver lors des entraînements.

Le casque : Quand on pratique la boxe pendant plusieurs années, il n’est pas rare de voir apparaître des symptômes liés à la multitude de chocs reçus à la tête sur le long terme. Cela permet aussi de prévenir les commotions cérébrales qui sont choses courantes dans ce sport !

La coquille : C’est un élément également très important pour les boxes impliquants des coups de pied. Elle protégera l’entre-jambe qui est une zone du corps particulièrement sensible et douloureuse en raison du grand nombre de terminaisons nerveuses qui y sont présentes. Un coup mal placé pourrait vous forcer à abandonner un combat, c’est pourquoi il est important de porter une coquille.

1- La Boxe Anglaise

Introduction :

La boxe anglaise, également appelée, “le noble art”, est, par essence, le plus vieux sport du monde. Le combat est à son niveau le plus élémentaire, et le conflit existe depuis la nuit des temps. Bien que les versions plus réglementées et définies de la boxe datent des années 1500, elle est au moins aussi ancienne que 688 avant J.-C., lorsqu’elle était incluse dans les anciens Jeux olympiques. En effet, des gravures datant du 3e millénaire avant J.-C. montrent des humains se battre à coups-de-poing devant des spectateurs, ce qui indique que le pugilat est un sport très ancien.

Les règles de Broughton de 1743, le règlement du London Prize Ring (1838) et les règles plus connues du Marquis de Queensbury de 1867 sont des exemples de règles plus modernes. La boxe est gracieuse, élégante et explosive lorsqu’elle est à son meilleur, et c’est une magnifique démonstration des capacités du corps humain. Peu de spectacles peuvent être comparés à la vue de deux poids lourds d’élite s’affrontant au corps-à-corps.

Les Règles de la Boxe Anglaise :

  • Les combats de boxe professionnelle durent 12 rounds de trois minutes chacun, entrecoupés d’une minute de pause.
  • Il est interdit de frapper sous la ceinture, dans les reins, dans le dos ou dans le cou de son adversaire.
  • Il est formellement interdit d’utiliser les cordes comme levier.
  • Lorsque votre adversaire est à terre, vous ne pouvez pas le frapper.
  • Un boxeur peut mettre cinq minutes à se remettre d’un coup bas.
  • Si une faute involontaire (comme un choc à la tête) met fin au combat avant le quatrième round, il s’agit d’un « no contest ». À partir du cinquième round, le résultat est déterminé par les cartes des juges, et il s’agit soit d’une victoire technique pour l’un ou l’autre des combattants, soit d’un match nul technique.


2- La Boxe Française (Savate)

Introduction : 

En moyen français, le mot « Savate » signifie littéralement « chaussure ou botte ancienne ». L’entraînement nécessite l’utilisation de chaussures appropriées. Les coups-de-pied de savate font un bon usage de la botte, certains utilisant le talon, d’autres les orteils, d’autres encore la lame ou le côté de la chaussure. Le mot « Savate » dérive du mot « sabot », dont est issu le mot « sabotage ». La savate désigne aujourd’hui un groupe d’arts – ou de disciplines connexes – centrés sur l’art français du combat avec la chaussure.

Les règles de la Savate :

  • Les combattants doivent tous entrer sur le ring et se saluer.
  • Les combats sont divisés en trois rounds de deux minutes chacun, entrecoupés d’une minute de repos.
  • La savate est divisée en deux types : l’assaut, qui implique un contact contrôlé, et le combat, qui implique un contact total.
  • Les coups-de-pied ne doivent être dirigés que vers les jambes, le corps ou la tête de l’adversaire.
  • Il n’est pas permis de frapper un adversaire dans le dos.
  • Les balayages sont une autre composante importante de la savate-boxe. Si les adversaires adoptent ces tactiques, ils sont prioritaires.
  • La couleur des gants du pratiquant détermine son rang de savate. Pendant tous les tests et les compétitions officielles, les joueurs doivent porter des gants.
  • Tous les joueurs doivent porter des chaussures spécifiques, des gants de boxe et un uniforme qui permet de se déplacer facilement.
  • Il est interdit de donner des coups-de-pied aux tibias, aux genoux ou de porter un coup de talon, un coup de coude ou un coup de poing arrière.
  • Un attaquant ne peut attaquer qu’un adversaire qui se trouve au sol. Lors de tout scénario offensif, l’arbitre est chargé d’arrêter rapidement le jeu.
  • Pousser, saisir sans justification, cracher ou simplement tenter de faire l’une de ces choses entraîneront une disqualification immédiate.
  • Un combattant peut demander un break si son adversaire l’encadre et le force dans un coin.

3- La boxe Thaïlandaise (Muay Thaï)

Introduction :

Le sport national de la Thaïlande est le Muay Thai, qui se traduit par « boxe thaïlandaise ». Il s’agit d’un art martial dont les origines remontent à l’usage militaire du royaume de Sukhothai au 13e siècle.

Le Muay Thai est connu comme « l’art des 8 membres », car il utilise des coups-de-poing, des coudes, des genoux et des coups de pied pour établir le contact. Cela le distingue des autres sports de combat debout tels que la boxe (deux points – les poings) et le karaté (un point – les coups de pied) (4 points – les poings et les pieds).

Le Muay Thai est désormais pratiqué sur tous les continents et fait l’objet de compétitions dans le monde entier, et pas seulement en Thaïlande.

Les règles du Muay Thaï :

  • Les combats de Muay Thai se déroulent sur un ring de 6,1m x 6,1m à 7,3m x 7,3m.
  • Les concurrents d’un match professionnel doivent être âgés de plus de 15 ans et doivent appartenir à la même catégorie de poids, avec une différence de poids ne dépassant pas 5 livres.
  • Avant chaque combat de boxe thaïlandaise, chaque boxeur est tenu de rendre hommage à la riche histoire du Muay Thai. Une danse cérémoniale est exécutée en conjonction avec la musique jouée par un tambour tom-tom javanais, un hautbois javanais et une petite paire de cymbales.
  • Le combat est prêt à commencer une fois que l’accueil est terminé, et les deux combattants doivent se serrer la main avant le combat pour accepter de concourir dans le respect du règlement et de manière sportive.
  • Les combats de Muay Thai se composent de cinq rounds de trois minutes chacun, entrecoupés d’une pause de deux minutes.
  • Une fois le combat commencé, les deux combattants cherchent à vaincre leur adversaire en utilisant leurs poings, leurs pieds, leurs coudes, leurs genoux et leurs tibias pour gagner le match.
  • Lorsqu’un combattant met son adversaire KO, que l’arbitre arrête le combat parce qu’un combattant est jugé inapte à continuer, ou que le combat va jusqu’au bout et qu’un combattant est proclamé vainqueur aux points, le combat est déclaré gagné. Dans le cas où les points des deux opposants seraient identiques, le combat est considéré comme “nul”

4- Le kick-boxing (Full contact)

Introduction

Le kickboxing a pour objectif de battre son opposant à l’aide de diverses tactiques de coups impliquant les pieds et les poings. Pour gagner le combat, il y a plusieurs options : mettre KO son adversaire, amener l’arbitre à mettre fin au combat, gagner aux points en ayant montré une domination lors du combat (offensivement et défensivement). Le kickboxing est un sport full-contact qui exige des kickboxeurs une forme physique et une souplesse exceptionnelles, car ce sport nécessite beaucoup de coups de pied au niveau de la tête qui sont particulièrement efficaces pour mettre son adversaire en difficulté. 

Le kickboxing a été éclipsé par la montée en puissance des MMA (Mixed Martial Arts) ces dernières années, mais il reste populaire dans le monde entier. Contrairement à d’autres sports, le kickboxing offre un large éventail de techniques.

Les règles du Kickboxing :

  • Un ring de boxe doit être utilisé pour tous les combats de kickboxing.
  • Afin d’avoir des combats équitables, les combattants de kickboxing doivent affronter un adversaire de la même catégorie de poids qu’eux.
  • Les deux combattants doivent se toucher les gants à l’issue des instructions de l’arbitre avant de commencer le combat.  
  • Les rounds durent dans la majorité des cas 3 minutes, et le nombre de rounds peut varier en fonction du niveau des combattants. Chaque round est séparé par une pause d’une minute. Les combats de championnat durent normalement 12 rounds de 3 minutes chacun.
  • Chaque combattant doit chercher à assommer son adversaire à l’aide de coups de poing et de coups de pied au corps et à la tête.
  • Le combat est évalué aux points si aucun des boxeurs n’est en mesure d’assommer son adversaire ou de forcer l’arbitre à arrêter le combat. Le vainqueur est déterminé par le nombre de points marqués par chaque combattant.
  • Le combat est considéré comme “match nul” dans le cas où les deux combattants auraient un nombre de points équivalent.

5- Le MMA (Mixed Martial Art)

Introduction : 

Le MMA est l’’un des sports dont la popularité est la plus rapide au monde. En effet, le MMA gagne en popularité très rapidement auprès du grand public. De plus, c’est un des sports de combat full-contact les plus dynamiques et les plus divertissants. Ce sport a été légalisé en France en 2020.  Le MMA est un sport qui mélange des pratiquants de différents sports de combat et arts martiaux comme notamment la boxe, le taekwondo, le judo, le karaté, ou encore le jiu jitsu, et qui s’affrontent selon des règles qui autorisent les coups de pied, les coups de poing et les techniques d’agrippement au sol et dans les airs.

Dans les événements professionnels, les combats se déroulent dans une cage, qui est une zone de combat délimitée par une clôture métallique, un ring de boxe traditionnel ou, dans les tournois amateurs, une simple zone de tapis.

Il n’existe pas d’organisme de réglementation unique pour le MMA, ni d’ensemble universel de règles. Par conséquent, parmi les centaines de fédérations, de promotions et d’associations diverses existant dans le monde, beaucoup peuvent avoir des interprétations légèrement différentes des règles. Comme vous le savez sûrement, la fédération la plus connue et la plus prestigieuse dans ce sport est l’UFC.

Les règles du MMA :

  • Les matchs sont composés de trois rounds, ou 5 rounds pour un titre, chacun ne durant pas plus de cinq minutes. 
  • Les combats doivent se dérouler dans un ring ou une cage d’une taille comprise entre 20 et 32 pieds carrés.
  • Pour garantir un combat équitable, les combattants ne sont autorisés à combattre que des combattants de la même catégorie de poids.
  • Afin de vaincre leur adversaire, les combattants doivent utiliser des méthodes légales de frappe, de grappage et de projection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page