point combat boxe

Comment les combats de boxe sont-ils notés ? (Explication)

Comment les juges de boxe notent-ils les combats ? C’est une question qu’il nous ait souvent posée par les débutants en boxe ou les nouveaux venus. Même ceux qui sont plus familiers avec ce sport sont parfois  confus et ne comprennent pas précisément le système de notation.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment les juges de boxe notent les combats. Et vous donner  d’autres informations, afin que vous puissiez mieux comprendre le système de notation la prochaine fois que vous regarderez un match de boxe.

Comment les juges de boxe notent-ils les combats ?  

Les juges de boxe professionnels utilisent, pour la plupart, le « système du Must à 10 points« , dans lequel trois juges notent chacun un round sur dix points. Le vainqueur du round reçoit généralement un score de dix, tandis que le perdant reçoit un score de neuf.

La majorité des rounds se terminent par un score de 10-9. Cependant, les choses deviennent intéressantes si un combattant est mis KO ou si l’officiel retire des points pour une faute. Une prise excessive, par exemple. Dans ce cas, un point est déduit du combattant perdant. Pour le numéro 10-8. Les juges doivent déduire des points pour tout knockdown ou toute violation des règles.

Il peut y avoir une  » règle des trois knockdowns  » en vigueur pour certains combats. Cela signifie que si le combattant A assomme le combattant B trois fois dans un round, le combat est terminé. Par exemple, la carte de pointage pourrait se terminer par 10-6.

Si un juge n’est pas en mesure de prendre une décision, le round sera marqué comme un match nul 10-10. Toutefois, si les deux combattants sont mis KO au premier round, le combat peut se terminer par un match nul.

Sur quoi les juges de boxe notent-ils exactement ? 

juge boxe

Les cartes de pointage des juges peuvent devenir litigieuses à ce stade, car ils ont tous des perceptions différentes de l’évolution de chaque combat. Les juges préfèrent également voir les combattants utiliser une variété de techniques, ce qui rend l’attribution des points subjective, contrairement aux sports traditionnels, dans lesquels la notation est objective, dans le cas d’un but dans le football par exemple.

C’est pour cette raison que de nombreux boxeurs recherchent le KO, notamment pour éviter d’être déçus par le décompte des juges. Cela fonctionne aussi à l’inverse, certains boxeurs préférant finir le combat pour pouvoir compter sur le soutien des juges. Surtout s’ils ont une préférence pour un style de boxe particulier ou s’ils connaissent les préférences d’un juge. 

Voici les 4 domaines clés sur lesquels les juges vont noter.   

1. Agressivité ou pression effective 

Quel type de pression un combattant exerce-t-il sur un autre ? C’est l’une des caractéristiques les plus marquantes que les juges remarquent. Lorsqu’un combattant exerce plus de pression sur l’autre en le faisant marcher et en lui donnant plus de coups de poing, c’est généralement clair.

Selon l’ABC, la « détermination » et « l’agressivité effective » sont deux choses différentes. Ils affirment :

« La détermination ne doit pas être confondue avec l’agressivité lorsqu’un boxeur avance continuellement en forçant sur l’adversaire, quel que soit le nombre de coups reçus. Si une attaque n’est pas efficace, le boxeur ne peut en recevoir le crédit ». 

Directives réglementaires de l’ABC

2. Connexion claire et précise des coups de poing 

C’est souvent le cas lorsqu’il y a une frappe nette sur l’adversaire sans toucher la garde ou les bras. Par exemple, le combattant A frappe l’adversaire B à la tête ou au corps à la vue du juge.

Il peut être plus difficile pour le juge de distinguer ce qui frappe et ce qui ne frappe pas si un combattant a une garde plus serrée ou une défense efficace. D’autres aspects du jugement, comme la défense, peuvent faire pencher la balance ici.

D’autre part, les juges favorisent presque toujours le combattant qui frappe avec précisions plutôt que le combattant qui lance un maximum de coups sans faire mouche.

3. La défense active

Un combattant capable de montrer une bonne défense est également un point de notation essentielle pour les juges. Le combattant A, par exemple, a été capable d’éviter d’être frappé par une rafale de coups du combattant B.

Des éléments tels que l’incapacité du combattant B à se connecter en raison de la défense du combattant A peuvent suffire au juge pour changer le score. En particulier s’il n’y a pas beaucoup de coups donnés dans un round.

4. La gestion du ring

Quelle est la stratégie du combattant pour utiliser le ring ? Cela a un impact sur la capacité du combattant à dominer le ring et son adversaire. En général, le juge favorise le combattant qui est capable de dominer le centre du ring pendant la majeure partie du round.  

Résultats des scorings

Si le combat va jusqu’au bout, disons 12 rounds, voici les cinq résultats possibles d’un combat :

  • Décision unanime – Les trois juges ont marqué en faveur d’un combattant.
  • Décision à la majorité – Deux juges ont marqué en faveur d’un combattant. Un juge a considéré que le combat était nul.
  • Décision partagée – Deux juges ont donné un score en faveur du combattant A, tandis qu’un juge a donné un score en faveur du combattant B.
  • Match nul à la majorité – Deux juges notent le combat comme un match nul, tandis qu’un juge donne une carte de score gagnante à un combattant.
  • Match nul partagé – Un juge note le combat comme une victoire pour le combattant A, un autre juge note le combat pour le combattant B, et le dernier juge note le combat comme un match nul.

Comment la boxe amateur est-elle notée ? 

Beaucoup de gens oublient que l’AIBA (Association internationale de boxe amateur) a modifié le système de notation des boxeurs amateurs en passant d’un système de notation informatisé à un système de notation manuel en 2011.

Il s’agit désormais d’un système à 10 points obligatoires, tout comme les professionnels. Cependant, chaque boxeur se voit attribuer un score, qui est établi par trois juges sur cinq, soit par un score similaire, soit par une moyenne ajustée. La principale distinction est qu’après chaque round, les juges déclarent leur score. Sur le site de l’AIBA, vous pouvez en savoir plus sur le scoring amateur.

Dernières réflexions

J’espère que cela vous a permis de mieux comprendre la façon dont les juges de boxe évaluent les combats. Vous devriez maintenant être en mesure de mieux prévoir l’issu d’un des combats de boxe à l’avenir.

Cela pourrait également vous aider à combattre de manière à améliorer vos performances sur le ring, que ce soit en augmentant votre agressivité ou en améliorant votre défense.

Je vous conseille vivement de télécharger l’application Fight Scores, qui est un moyen fantastique de noter les combats pendant que vous les regardez. Vous pouvez même l’utiliser pour vous entraîner à noter les combats classiques serrés ou litigieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page